tetiere Connaître l'adresse d'un praticien référencé IFS près de chez soi Pour contacter l'Institut
Accueil > Le Shiatsu > Le rôle du Shiatsu
Shiatsu, un art du bien-être

Le Shiatsu, est un art du "bien-être " compris dans son sens le plus large et le plus noble. Il est issu des techniques de massage chinois et apporte détente, décontraction et confort.

 

De ce point de vue, il s'agit d'un outil remarquablement efficace.

 

De plus en plus de personnes font appel au Shiatsu dans ce sens.

 

Mais bien au delà, le Shiatsu est également et avant tout, une pratique de santé.

 

• Reconnu médecine officielle au Japon, le Shiatsu vise à rétablir dans le corps humain, la circulation harmonieuse de ces flux vitaux que l'on appelle de façon générique "énergies".

 

• Il est en cela une pratique de santé étonnante. Bien avant le symptôme, l'approche énergétique orientale raisonne sa fonction en termes de terrain et d'état de santé, et non de lutte contre la maladie.

• S'inscrivant dans cette vision, le Shiatsu n'est par conséquent à aucun moment en lutte, concurrence ou conflit avec la médecine moderne.

 

• Il ne se préoccupe pas du symptôme, ce n'est pas son propos: le Shiatsu s'intéresse à la préservation de l'état de santé.

 

• Les lignes et les points sur lesquels se fait un Shiatsu sont des méridiens et des points connus en acupuncture. Les étirements et les pressions exercés libèrent des tensions emmagasinées, témoins de déséquilibres dans les flux énergétiques.

 

• Véritable "pratique de santé", le Shiatsu nous aide à gérer et éliminer des tensions d'ordre physiologique, celles-ci n'étant en fait bien souvent que les manifestations visibles d'autres déséquilibres intérieurs.

 

• De par son efficacité mesurée à l'aune d'une pratique séculaire, le Shiatsu a acquis ses lettres de noblesse et fait partie des médecines énergétiques officiellement établies au Japon.

Il est l'une des 8 approches alternatives reconnues en Europe comme " médecine non conventionnelle digne d'intérêt " par une résolution du Parlement Européen votée le 29 mai 1997 à l'instigation de Paul Lannoye, député belge européen.

 

Une thèse de psychologie


En 2003, Célia Jacquet-Fournier, étudiante en psychologie a décidé de réaliser son mémoire de thèse de psychologie clinique à l’Institut sur le thème : « MOTS DU CORPS, MAUX DE L’ESPRIT ou l’effet du Shiatsu sur la symptomatologie liée au stress chronique ». Pour ce faire, elle a, du fait de son image, choisi l’Institut Français du Shiatsu.

 

livre C. Jaquet, effet du Shiatsu sur la symptomatologie liée au stress chroniqueNous l’avons accueillie avec enthousiasme et elle a de ce fait suivi la formation en Shiatsu, psycho énergétique et psychologie corporelle appliquée.

Elle a ensuite réalisé une enquête auprès des patients de l’Institut venant consulter en Shiatsu pour la première fois et les a suivi sur les séances suivantes.

 

Elle a interviewé ces patients au début et à la fin de chaque séance sur les résultats obtenus et ressentis. Pour 16% des sujets, les troubles étudiés avaient totalement disparus et pour plus de 50 % la majorité des symptômes ont nettement diminués.

Lors de la soutenance, à son DESS de psychologie clinicienne, cette étudiante a été reçue avec «mention bien».

 

Nous avons été très fiers de ce résultat, car si elle a eu le courage de choisir un sujet «audacieux» dans sa discipline, et qu'elle a traité le sujet avec rigueur, nous considérons son succès comme une marque de notre professionnalisme dans la réussite d’une telle démarche. Vous pourrez lire le compte rendu de son étude dans la lettre n°07 d’automne 2003, page 4 .

 

haut de page